Couture et travaux d’aiguille : le bon plan pour arrondir sa retraite !

Pour diverses raisons, il arrive que la pension d’un retraité ne suffise pas à couvrir tous ses besoins. Face à ce genre de problème, la personne concernée dispose de plusieurs solutions. Elle peut apprendre à faire de la couture, du tricot ou de la broderie et vendre ses créations.

L’essentiel sur la couture

Les travaux de couture permettent d’exprimer la personnalité d’un individu. Il y a plusieurs façons pour apprendre à coudre une chemise, une robe ou un pantalon. D’une part, le retraité peut s’inscrire auprès d’une école de couture pour y faire des cours particuliers. Comme il est à la retraite, il a beaucoup de temps libre. Ainsi, il peut suivre l’enseignement à l’heure qui convient à son instituteur. D’autre part, il a la possibilité de s’auto-former en regardant des vidéos sur Internet. De nombreux sites (tel que YouTube) proposent des tutoriels pour apprendre cette pratique.

Une fois que le retraité aura acquis les bases des travaux de couture, il pourra commencer à mettre en place sa propre collection. Pour ce faire, il est important d’avoir l’esprit créatif. Il est également capital d’avoir les équipements indispensables à cet effet. On distingue notamment la machine à coudre ainsi que les différents accessoires de couture. La vente de ses produits générera aussi un supplément de revenus qui lui permettra d’arrondir sa retraite.

La broderie, une activité passionnante

Pour faire ce type de travaux de couture, il vous faut des fils et des aiguilles. Il est aussi primordial d’avoir un imprimé du motif à broder. Cette activité requiert une certaine dextérité et beaucoup d’exercices. De nos jours, vous pouvez trouver facilement des vidéos qui enseignent les bases de la broderie. Pour maitriser cet art, il est conseillé de commencer par apprendre les différents points employés en couture : le nœud, la tige, le feston… Une fois que vous les aurez acquis, il ne reste plus qu’à faire des nappes de table, des mouchoirs personnalisés, des dessous de verre…

Le tricot, pour faire ses propres habits

Le tricot est actuellement à la mode. Il est vrai que cette activité est assez chronophage. Cependant, les retraités ont du temps à revendre. Contrairement aux précédents travaux de couture, le tricot ne requiert pas l’achat de matériel coûteux. Il suffit d’avoir de la laine et des crochets pour faire un pull, un bonnet, un cache-nez… Au fur et à mesure que vous vous exercerez, vous deviendriez plus adroit et plus rapide pour tricoter.

Et si vous arrondissiez votre retraite en donnant des cours à domicile ?
Comment arrondir ses fins de mois quand on est à la retraite ?